Vers Bacolod et au-delà: épisode 3

Hi everybody,
 
Nous voici de retour après quelques jours de silence radio à cause d'une connexion internet difficile à capter et 4 à 5 fois plus lente que celle à laquelle, nous autres Européens sommes habitués. Cela nous plonge dans le rythme philippin et nous force à prendre notre mal en patience!
Nos derniers jours nous ont déjà permis d'admirer les magnifiques alentours de l'île de Negros et ses paysages verdoyants. Entre champs de canne à sucre et rizières, la végétation est au rendez-vous!
Vendredi nous avons donc accompagné les étudiants (âgés de 17 à 23 ans) aux sources chaudes de Mambukal, qui pour la plupart ne savaient pas nager. Après un petit bain dans une des piscines du Central Park philippin, au soleil et au milieu des chauve-souris, nous avons gravi la montagne en longeant les chutes d'eau du site et poussant certains d'entre nous à se dépasser pour surmonter ses angoisses. Fiers de nous et essoufflés à l'arrivée, nous avons pu profiter des cascades naturelles pour nous rafraîchir.
Nous avons passé le week-end dans la maison d'acclimatation des "nouveaux enfants" de Kalipay, appelée Haven Home où nous avons pu assister à une fête d'anniversaire. Et à Kalipay, ils n'y vont pas de main morte! Cupcakes colorés, guimauves, petits gâteaux et spécialités locales (entrée-plat-dessert, dont des nouilles chinoises sautées), le tout couronné par un gâteau d'anniversaire surchargé de décorations... On mange toute l'après-midi! 
Le lundi nous avons suivi Tella (notre référente volontaires) à Cadiz, sur un des projets externes de Kalipay. La fondation avait intervenu là-bas pour reconstruire tout un village dévasté par un typhon quelques années auparavant. Aujourd'hui leur rôle est davantage intermittent, et consiste en gros à passer régulièrement pour voir comment le village va. Le soir, nous avons ensuite rejoint l'autre maison de Kalipay, au milieu de la campagne à une heure de Bacolod, appelée Recovered Treasures et qui accueille en tout 67 enfants. 
Nous devrions rester là deux semaines, nous vous raconterons comment se passent les journées ici!
 
Bisous philippins!
×