Vers Bacolod et au-delà: épisode 1

 
Bonjour à tous et à toutes,
Il est temps pour nous de vous donner quelques nouvelles maintenant que nous sommes arrivés à destination. Nous avons donc embarqué pour Riyadh à 11h25 dimanche matin avec la compagnie Soudian Arlines. Les 6 heures 25 de vol se sont écoulées dans de très bonnes conditions et la première partie du voyage est passée assez vite, grâce aux écrans qui nous ont permis de regarder des films (pour la moitié censurés, même Shaun le mouton oui oui)  et aux petits goûters type ramadan qui ont fait plaisir à notre estomac. A 18h30  heure locale, nous voici en Arabie Saoudite, accueillis par la prière récitée au micro, raisonnant dans tout l'aéroport. Autant vous dire que nous nous sommes sentis étrangement seuls au milieu de toutes ces burka. 
Nous avions 9 heures d'escale, ce qui rima avec beaucoup (beaucoup beaucoup) d'ennui. Après plusieurs tentatives, nous avons réussi à dormir 1 heure chacun sur des banquettes ma foi pas très confortables. 
Nous avons embarqué pour Manille à 3 heures du matin, la tête dans les chaussettes (bas de contention gentiment offerts par la compagnie), le masque pour dormir déjà autour de la tête pour gagner du temps et le ventre qui criait famine. A 5 heures du matin, les hôtesses passent dans les rangées pour le petit déjeuner: tous très contents, nous attendions impatiemment les croissants et les confitures. Manque de pot, c'est plutôt du bœuf épicé, du riz, de l'omelette ou encore des rolls qui nous ont été servi. C'est là que l'on s'est vraiment rendu compte que l’expérience culinaire allait être grande ... Le vol durait 9 heures, et tellement nous étions fatigués, nous n'avons pas vu le temps passer (et heureusement).
Nous avons fini par atterrir à Manille à 19 heures, heure locale. Passer de 13 heures à 19 heures en une seconde, ça fait tout drôle.Un taxi nous a emmener chez les prêtres assomptionnistes (petit taxi de 5 places où nous étions six, et deux heures dans les bouchons en prime : l'aventure commence!), et c'est Louis, volontaire chez ces prêtres, qui nous a accueilli.
Après une bonne nuit de sommeil (en réalité 6 heures de sommeil), nous sommes allés prendre le petit déjeuner avec l'ensemble de la maison, et un Philippin nous a ensuite emmené dans les bidonvilles de Quezon city. Pour une première sortie, c'est assez fort. Il nous a présenté leur chapelle, quelques écoles où nous avons pu rencontrer des enfants et des institutrices, une amie à lui, et nous a fait prendre le transport le plus répandu des Philippines: le side-car. C'était assez rigolo, même si il nous arrivait d'avoir quelques frayeurs vu la conduite et la manière assez spéciale de respecter le code de la route des Philippins. 
Au moment où j'envoie ce mail, Manon est en train dessiner, Solène rédige son carnet, Clémentine est en train de lire, et Louis est aussi en train de dessiner, tout ça au bord de la piscine. On a vu pire comme début de périple !
 
Nous vous envoyons des bises de Manille, et à bientôt pour  le deuxième épisode !